Ce que vous devez faire en cas d’escroquerie financière

Si jamais vous êtes victime d’une escroquerie financière, le premier réflexe à avoir, c’est d’en faire la dénonciation. Il faut que vous en parliez au plus vite possible aux autorités compétentes, ce peut être la banque, la police et/ou les autorités de contrôle. C’est la première chose à faire, comme dans le cas d’un paiement frauduleux.

La dénonciation est importante

En d’autres termes, si une personne qui se présente comme un intermédiaire n’est plus joignable, c’est-à-dire qu’elle ne répond pas à vos coups de téléphone, ni à vos mails, ne se trouve plus à son bureau habituel ou encore, elle refuse nette de restituer vos fonds, elle est considérée, aux yeux de la loi comme un escroc financier. Si le placement promis est bidon, que l’appartement qui aurait dû vous générer des dividendes tous les ans n’existe même pas, vous devriez en faire part aux autorités compétentes dans les meilleurs délais.

Confiez l’affaire à des professionnels

Dans le cas où vous êtes confronté à une telle situation grave, n’essayez surtout pas de régler cela par vos propres moyens. Parce que vous vous y connaissez en loi, parce que vous avez des amis qui ont déjà été victime d’une telle escroquerie et qu’ils vous donneront des pistes, parce que le cousin de votre beau-frère a des relations. Evitez d’aggraver les choses en jouant au détective ou en cherchant des solutions via votre réseau d’amis et de connaissances. Confiez l’affaire entre les mains des professionnels. Appelez directement votre banquier, rendez-vous dans le commissariat de police de votre localité et exposez-leur la situation. Emportez avec vous toutes les pièces justificatives, montrez-leur toutes vos conversations en ligne, tout ce qui leur permettra d’atteindre cet escroc. Mettez-vous à leur disposition pour tout supplément d’informations, c’est dans votre intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *