Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace


Après des mois de négociations, Full Tilt Poker, PokerStars et le ministère de la Justice des États-Unis aboutissent à un accord portant sur la reprise du premier par le second.

Les rumeurs ont couru. Les négociations ont duré. On attendait depuis longtemps cette nouvelle officielle. Full Tilt Poker, PokerStars et le ministère de la Justice des États-Unis ont finalement abouti à un accord concernant l’acquisition de FTP. Au cours des trois années à venir, PokerStars va payer la somme de 547 millions de dollars au gouvernement.

Remboursement des joueurs non américains

Nombreux sont les joueurs à travers le monde à avoir des actifs bloqués sur leur compte Full Tilt Poker. Un montant de quelque 184 millions de dollars est d’ores et déjà destiné à rembourser les joueurs hors des États-Unis dans les 90 jours.

Patience pour les joueurs américains

Les joueurs américains peuvent quant à eux caresser l’espoir de revoir leur argent. 150 millions de dollars auraient ainsi été mis de côté à cet effet. Le communiqué de presse publié par FTP indique ainsi que « le gouvernement a convenu que les joueurs américains auront une chance de demander à être compensés ». Rien n’est cependant encore garanti bien que certaines sources rapportent que ce remboursement se fera à partir des fonds versés par PokerStars au gouvernement étatsunien.

Dans un autre communiqué, PokerStars a indiqué que Full Tilt Poker sera à nouveau actif sur la plupart des marchés et continuera à fonctionner depuis Dublin, mais sous législation de l’île de Man. En d’autres termes, les employés directs et indirects en Irlande devraient conserver leur travail.

Si ce n’en est pas encore l’épilogue, il s’agit tout au moins d’une énorme avancée dans ce roman-fleuve.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy