Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace


Vingt-cinq scientifiques catalans signent une lettre adressée aux pouvoirs publics afin de faire part de leur opposition au développement du projet Eurovegas en Catalogne.

Le projet suscite de nombreux débats depuis plusieurs mois déjà. On trouve les partisans principalement dans le secteur du tourisme et au gouvernement tandis que les opposants sont réunis en plateforme citoyenne mais comptent aussi des municipalités inquiètes.

Pour rappel, le projet consiste à ouvrir, en Espagne, un complexe hôtelier comptant notamment 6 casinos et 3 000 chambres, qui constituerait le Las Vegas européen. La question de déterminer si cette implantation aura lieu à Barcelone ou Madrid devrait être tranchée au mois de septembre. Entre-temps, certains ne manquent pas de faire connaître leur désapprobation.

Les scientifiques s’insurgent contre un modèle économique

Un nouveau collectif s’est joint à la lutte contre l’arrivée en Catalogne d’Eurovegas, celui de scientifiques qui ont remis une lettre à la Generalitat, le gouvernement de la communauté autonome de Catalogne, dans laquelle ils expliquent que ce projet fait s’écarter « radicalement » la région « de la voie du développement économique et social ».

Vingt-cinq scientifiques catalans ont exprimé leur refus du macro-complexe de jeu imaginé par le magnat américain Sheldon Adelson, dans une missive adressée vendredi dernier au conseiller de l’Économie, Andreu Mas-Colell, rapporte El Periódico.

Ces chercheurs, tous bénéficiaires de financements du European Research Council (ERC), l’organisme de l’Union européenne qui identifie les meilleurs scientifiques travaillant sur le vieux continent et leur octroie une subvention spéciale, travaillent dans des centres développés lors de la précédente législature par Mas-Colell lui-même, qui fut secrétaire général de l’ERC Council en 2009 et 2010. La moitié des signataires sont étrangers.

« Eurovegas représente un modèle de croissance myope et à court terme, fondé sur le tourisme de basse qualité et la spéculation. Ni l’un ni l’autre ne laissent présager un futur prospère pour la Catalogne » déclarent les scientifiques, dont la préoccupation principale est le renoncement à un modèle d’économie fondé sur le savoir.

Inimaginable n’importe où dans le monde développé

« Dans une société démocratique, il est impensable que les corporations puissent imposer un ensemble de lois qui leurs sont propres », ajoutent les chercheurs en référence aux modifications législatives sollicitées par le promoteur du projet, Sheldon Adelson.

De même, les experts indiquent que « le projet détruira un site de grande valeur écologique (le delta de Llobregat). L’idée de livrer ce site à des constructeurs serait inimaginable n’importe où dans le monde développé. »

Les scientifiques considèrent que la coexistence d’un complexe tel qu’Eurovegas et l’économie du savoir est impossible. « Un projet de l’ampleur proposée implique d’orienter tout le pays en fonction. Le Nevada est le pire État des États-Unis en matière de recherche. »


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy