Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace


Le jeu et les paris réalisés sur appareils mobiles atteindront les 100 mille millions de dollars dans le monde en 2017, le segment mobile passant de 20 à 40 %.

Les rapports sur l’évolution du jeu et des paris dans les deux ou trois années à venir indiquent une tendance à la hausse à l’échelle internationale dans presque tous les secteurs, en particulier dans le segment mobile.

Juniper Research, entreprise spécialisée dans les communications mobiles vient de réaliser une étude sur les appareils mobiles et le jeu : Le jeu mobile : casinos, loteries et paris 2012-2017.

Selon celui-ci, cette année a confirmé la croissance du secteur mobile entre les grandes maisons de paris européennes, tendance qui se maintiendra dans les années à venir et qui pourrait atteindre les 100 mille millions de dollars en 2017.

Ces perspectives très – sinon trop – positives se fondent sur les données enregistrées en 2011 et comparées aux années précédentes. Elles indiquent une augmentation de 40 % de l’activité des entreprises via les appareils mobiles.

Le mobile n’est pas un plan B

Qu’il s’agisse du téléphone mobile ou de la tablette, les utilisateurs trouvent ces appareils beaucoup plus pratiques que l’ordinateur pour jouer depuis la maison ou l’endroit de leur choix. Ils sont plus petits, suffisamment rapides et toujours à portée pour être consultés ou engager un pari depuis une salle d’attente ou une file au supermarché.

Cette facilité et le progrès des applications laisseraient présager que les appareils mobiles, d’une alternative pour conserver le client, deviendront une option d’élargissement du nombre d’utilisateurs. Il ne s’agira plus d’un mode de fidélisation, mais d’un canal permettant de capter des utilisateurs qui ne sont même pas amateurs de paris.

Le segment mobile doublé d’ici 2017

La plupart des grands opérateurs, tels Ladbrokes et Betfair, indiquent que, dans les deux ans, « le nombre de paris enregistrés par le biais d’appareils mobiles atteindra 40 % du total », soit le double des chiffres actuels.

L’obstacle principal à ce beau scénario est la couverture même du réseau proposée par les compagnies et qui dans les pays européens ou même aux États-Unis laisse à désirer.

Si cet aspect s’améliore et que l’entrée sur le marché des casinos nord-américains se confirme, les paris engagés pourraient atteindre les 100 mille millions de dollars tous jeux disponibles sur appareils mobiles confondus.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy