Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace


Le Dr Patrick Basham, auteur du livre Gambling: A Healthy Bet, rejette les discours diabolisant les jeux de hasard et met en exergue leur effet bénéfique.

Déjà auteur de différents ouvrages portant notamment sur la drogue en milieu citadin, l’obésité et les jeux d’argent, le Dr Patrick Basham signe aujourd’hui, avec le Dr John Luik, Gambling: A Healthy Bet (Les Jeux de hasard : un pari salutaire). Sa position va à contre-courant de la plupart des études et discours contemporains sur le jeu d’argent.

Un manque habituel d’objectivité

Le discours diabolisant les jeux de hasard a évolué au cours des dernières années. Autrefois victime d’une condamnation morale et religieuse, c’est aujourd’hui l’argument de la santé humaine qu’on leur oppose. Les jeux de hasard constitueraient une activité que nombre d’individus ne parviennent pas à contrôler. Il en découlerait pour eux problèmes financiers, perte d’emploi, crime.

Le Dr Basham affirme cependant que, lorsqu’on examine les données sur lesquelles se fondent de pareils discours, malgré une explosion de la variété des possibilités de jeu de hasard au fil des dernières décennies, le pourcentage de joueurs à problèmes serait relativement stable voire en légère diminution. Il existe certes, comme cela a toujours été, des drames individuels mais il ne faudrait pas généraliser ces cas minoritaires.

La plupart des études sur le jeu de hasard partiraient de la prémisse que celui-ci est nocif, entraînant par là une lecture biaisée des statistiques, et des conclusions du même ordre, qui sont ensuite relayées et répercutées à travers les médias.

Une merveilleuse forme de divertissement

Le Dr Basham qualifie les jeux de hasard de « merveilleuse forme de divertissement » bénéfique même si l’on ne ressort pas de cette expérience avec plus d’argent en poche. Il s’agit aussi d’un bon exercice mental pour les personnes plus âgées et d’une excellente occasion d’entretenir des relations sociales et d’interagir.

Le risque est certes présent mais le Dr Basham souligne que, plus tard un individu s’essaiera aux jeux de hasard, plus il risquera de développer avec ceux-ci une relation problématique. Les jeunes doivent donc apprendre à accepter, comprendre et, le cas échéant, apprécier la prise de risques. Il est donc nécessaire d’offrir aux enfants une éducation aux jeux de hasard et au risque.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy