Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace


Un joueur autrichien gagne près de trois millions d’euros au casino de Saint-Gall, en Suisse, et lui réclame des dommages pour l’avoir ensuite laissé dilapider ses gains.

Cette histoire en amusera certains, en choquera d’autres et pourrait même rappelle les actions d’anciens fumeurs à l’encontre les cigarettiers.

Le 19 octobre 2005, au casino de Saint-Gall, en Suisse, un citoyen autrichien remporte le jackpot : 3 488 411,94 francs, soit près de trois millions d’euros. Belle somme, certes, mais que ce père de famille parviendra cependant à dilapider, ainsi que le rapporte le quotidien Der Sonntag.

Plus dure sera la chute

Aujourd’hui, notre personnage adresse à l’établissement une lettre dans laquelle il se décrit comme un « joueur compulsif ». « Je ne peux pas oublier ce jour où j’ai perdu 100 000 francs [NDLR : plus de 80 000 euros] en une demi-heure à une table de Black Jack qui avait été spécialement réservée pour moi. Et les employés de la salle de jeu m’incitaient à boire beaucoup d’alcool ». Il aurait généreusement laissé à cette occasion pour plus de 8 000 euros en pourboires. C’est d’ailleurs un total dépassant les 200 000 euros qu’il affirme avoir gracieusement abandonné au personnel au fil de ses visites.

Des dommages réclamés au casino

Selon lui, l’établissement qui fit sa fortune fit aussi sa perte en faillant à ses devoirs de contrôle. Le casino aurait tout bonnement ignoré sa dépendance au jeu. Le joueur, interdit de jeu à l’échelle nationale en juillet 2011, alors qu’il était déjà ruiné, déclare : « Même après avoir gagné le jackpot, la salle de jeu aurait dû intervenir en vérifiant mon identité, surtout à cause de mes fréquentes visites, de mes grosses sommes d’argent jouées et de mon excessive consommation d’alcool ».
Il exige dès lors des dommages à concurrence de 250 000 francs, plus de 200 000 euros, au bénéfice de sa femme et de ses enfants. La plainte devrait être prochainement introduite légalement. Le casino de Saint-Gall a quant à lui réfuté ces accusations.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy