Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace


Le bruit qui courait il y a plus d’une semaine s’est révélé exact : le Groupe Bernard Tapie, spécialiste français du rachat des entreprises en difficulté, est l’acheteur mystérieux avec lequel négociait la direction de Full Tilt Poker.

Un accord exclusif

Celle-ci a adressé vendredi au site d'information Pokerstrategy le communiqué de presse suivant:

'Laurent Tapie, directeur général du Groupe Bernard Tapie, annonce aujourd'hui que le groupe vient de signer un accord exclusif avec le conseil d'administration de Full Tilt Poker afin de prendre le contrôle de la société et de tous ses actifs.

Cet accord, qui comprend le remboursement intégral des joueurs Full Tilt Poker du monde entier, est soumis à plusieurs conditions dont la première est une décision favorable du département américain de la Justice. Les discussions avec le département de la Justice devraient commencer immédiatement.

Le Groupe Bernard Tapie a plus de 30 ans d'expérience dans le sauvetage d’entreprises en difficultés, il a racheté plus de 40 entreprises dont il a rétabli la rentabilité, la plus connue étant le géant de l’équipement sportif, Adidas.'.

L'accord reste à être finalisé

Bien que les joueurs aient d’abord poussé un soupir de soulagement, leurs espoirs se sont vite teintés de prudence car des obstacles considérables doivent encore être écartés avant que les conditions du Groupe ne soient réunies, la principale étant la coopération du département de la Justice.

Une licence révoquée ?

Cette annonce suit de peu celle qu’a faite hier la Commission Alderney de contrôle des jeux, qui a pris le parti de révoquer la licence de Full Tilt Poker. Or, le maintien de la licence a été considéré à un certain moment comme une condition préalable à l’accord.

Mais cet obstacle semble moins redoutable qu'on ne le pensait initialement et la Commission a bien pris soin de souligner qu'elle ne s’oppose pas à ce qu’un nouveau propriétaire et une nouvelle direction ne réactivent la licence si les conditions sont réunies.

Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy