Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace



Comme Bradley Franzen, John Campos et Chad Elie, Ira Rubin a été arrêté aux États-Unis dans le cadre des accusations lancées à l’encontre des sites de poker en ligne PokerStars.com, AbsolutePoker.com et FullTiltPoker.com.

Rubin arrêté et jugé

Selon le service de presse Bloomberg, Rubin a été arrêté au Guatemala le 25 avril avant d'être extradé à Miami et de comparaître devant le Juge Andrea Simonton.

La loi des paris en ligne illicites violée

Les autorités fédérales ont émis des mandats d’arrêt le 15 avril, journée que le secteur d’activité a surnommée le « Vendredi noir » : elles soupçonnent Isai Scheinberg de PokerStars, Raymond Bitar de FullTiltPoker, ainsi que Scott Tom et Brent Beckley d’AbsolutePoker (en plus de huit autres personnes) d’avoir violé la loi américaine de 2006 sur les paris en ligne illicites (UIGEA) en invitant des joueurs basés aux États-Unis à leur verser des fonds qui étaient déguisés en paiements à des centaines de marchands en ligne inexistants pour des marchandises légales diverses telles que des bijoux.

De grosses fraudes bancaires

Les autorités fédérales allèguent que les trois domaines de poker en ligne sont coupables de fraude bancaire portant sur des milliards de dollars de transactions.

Rubin complice aux crimes ?

Le procureur du district sud de New York Preet Bharara et la directrice adjointe du Bureau new-yorkais du FBI Janice Fedarcyk prétendent que Rubin a aidé les entreprises de poker en ligne à déguiser des paiements venus de joueurs basés aux États-Unis en transactions avec ‘des commerces fictifs sur Internet’.

Neuf chefs d'accusation

Neuf chefs d'accusation le concernent, dont un pour conspiration d’infraction à l’UIGEA  et trois chefs d'accusation pour infraction à l’UIGEA en lien avec PokerStars, FullTiltPoker et AbsolutePoker, plus de trois chefs d'accusation pour exploitation d'une entreprise de jeux de hasard illégale, fraude bancaire et blanchiment d'argent.

Source: GAmbling.co.uk


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy