Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace



Comme il est de plus en plus probable que les Etats américains, plutôt que l’administration fédérale, présideront aux destinées des jeux de hasard en ligne, plusieurs grandes entreprises se sont réunies  pour réclamer la légalisation des jeux.

US Online Gaming Association

Cette semaine a vu la création de l'US Online Gaming Association, qui est sponsorisée par Sportingbet.com et PKR.com et menée par l'ancienne directrice de Poker Voters of America, Mélanie Brenner.

Défense de la légalisation

Selon Mme Brenner, les objectifs du nouvel organisme sont de 'défendre la légalisation et la réglementation des casinos en ligne dans les États américains'.

Une ouverture par les capitales

'Avec l'échec d'une solution fédérale à ce problème, l'ouverture du marché américain lucratif se fera par l’intermédiaire de capitales d’Etats telles que Tallahassee, Sacramento et Trenton', a déclaré Mme Brenner cette semaine. 'Le travail que nous avons accompli par le biais de Poker Voters fait de nous l’acteur le mieux à même de faire bouger les choses'.

Une formation nécessaire

Le directeur général de PKR Malcolm Graham a confirmé le soutien financier et technique de son entreprise, disant que la formation de l’USOGA était devenue indispensable à une période où les Etats américains s’intéressent de très près à la légalisation des paris sur internet.

Former une voix unie

'Je pense que c'est important [que] l'industrie, qui soutiendra les opérateurs locaux de ce côté-ci de l'Atlantique, parle d’une seule voix et véhicule un message cohérent', a-t‘il remarqué.
La liste des sponsors devrait s’allonger considérablement, à en juger par la présence à la réunion d’inauguration de vingt représentants au moins de différentes entreprises qui sont pour la plupart des chefs de file dans leur secteur.

American Institute for iGaming

USOGA est le deuxième organisme de légalisation à annoncer sa création cette semaine ; avant lui, un groupe encore non identifié d’entreprises impliquées dans la récente victoire des 'légalisateurs' du New Jersey (voir les précédents rapports InfoPowa) a formé l'American Institute for iGaming (AIIG) sous la direction du lobbyiste américain bien connu Bill Pascrell. Pascrell a révélé que la AIIG est constitué de sociétés de jeux, d’organismes de paiement et d’opérateurs de casino et qu’il accueillera des sociétés de paris d'autres pays, à la condition toutefois que ces entités n'aient pas ce qu'il a appelé 'un passé trouble aux Etats-Unis'.

Pour une légalisation nationale

L’AIIG est axé sur la légalisation au niveau national comme au niveau régional, dit-il, notant que la légalisation par un Etat puis l’autre peut être la solution la plus rapide par un simple 'effet de dominos'.

Source: Recent Poker


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy