Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace



Le gouvernement fédéral australien, qui s’est détourné des jeux en ligne, a été averti par le plus grand fabricant de machines à poker du pays qu’une réglementation trop stricte des jeux de hasard pourrait inciter les Australiens à utiliser des sites internet étrangers.

Pendant ces dix dernières années, le gouvernement ayant interdit les jeux en ligne, les Australiens n’ont pas hésité à miser sur des sites de casino en ligne étrangers.

L'Australie a changé d'avis

Autrefois considérée comme l’un des pays à la législation la plus progressiste vis-à-vis des jeux en ligne, l’Australie a changé de cap il y a plusieurs années pour une approche prohibitive et son gouvernement ignore la recommandation que lui adresse la Commission de la productivité, qui est de légiférer plutôt que d’interdire.

Une habitude difficile à éradiquer

L'Australian Broadcasting Corporation a relayé l’avertissement lié aux dangers d’une réglementation trop sévère des jeux de hasard, avertissement lancé par le groupe australien de loisirs et d'accueil (Autralian Leisure and Hospitality group, ou ALH) ; celui-ci a confié à un groupe d’étude parlementaire fédéral qu'il sera impossible d'éradiquer le problème du jeu compulsif.  Selon le porte-parole de la société, David Curry, s’attaquer à une forme de jeu ne servira qu’à encourager les gens à essayer autre chose. « Internet offre une multitude de possibilités, dit-il. Si vous réglementez trop sévèrement un aspect du problème, les gens iront voir un peu plus loin, ce qui n’est pas le but recherché.» Curry ajoute qu’en Australie, toute réglementation est devenue un exercice « très politisé ».

La société évite le problème

Le sénateur Nick Xénophon, bien connu comme étant un détracteur pur et dur des jeux de hasard, a répondu que les commentaires de l’ALH n’étaient qu’un paravent et que la société ne comprend pas le problème... ou ne souhaite pas le comprendre. « Cela tient de l’ignorance délibérée ou de la fourberie », dit-il, allant jusqu’à accuser la société de refuser de s'attaquer efficacement au problème du jeu compulsif.

Source: Recent Poker


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy