Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace



Bâle, Suisse – Dans un hold-up sorti tout droit d'un film d'action, un groupe de dix cambrioleurs masqués sont entrés dans un casino suisse et se sont emparés d’une grosse somme d'argent lors d’un holdup ce dimanche matin vers 4h00.

Braquage

La police de la ville frontalière de Bâle a déclaré que les cambrioleurs, armés de pistolets et de mitraillettes ont tiré en l’air pour intimider les quelque 600 invités du Grand Casino. En se divisant en groupes, les cambrioleurs ont vidé les caisses enregistreuses des étages inférieures et supérieures, mais ont échoué dans leur tentative de forcer un coffre-fort, a déclaré la police. Ils se sont emparés de plusieurs centaines de milliers de francs suisses et euros.

Ce nouveau braquage haut profil se passe moins d'un mois après le braquage télévisé de l'European Poker Tour le 6 mars, qui se déroulait à l'Hilton Hotel de Berlin en Allemagne, lorsque des cambrioleurs se sont évadés avec €800 000. Le tout avait été filmé, puisque le tournoi lui-même était retransmis à la télévision. Il y a dix jours tout juste, un jeune français de 20ans, résident de Genève, avait braqué le Casino du Lac à Meyrin, mais s'était fait appréhender quelques temps après.

Blessés légers

«Nous étions tous extrêmement choqués», a déclaré Michael Favrod, Directeur du Casino, a la télévision suisse en parlant du vol qui s'est produit à 4 h du matin ce dimanche. Peter Gill, le porte-parole du parquet suisse, a déclaré que les cambrioleurs ont été extrêmement professionnels, mais aussi brutaux. Ils ont utilisé un marteau pour briser les portes de l'immeuble, et ils ont frappé et jeté à terre, un certain nombre d'employés et invités du casino. Les cambrioleurs parlaient français. Ils se sont évadés au volant de deux limousines, selon des témoins deux Audi grises, et se sont enfuit en traversant la frontière française à proximité.

La casino de Bâle fut ouvert en 2003, se donnant le surnom de "mini-Las Vegas au centre de l'Europe," avec 357 machines à sous, 15 tables de jeu, quatre bars et deux restaurants.

Source : Tribunal de Genève


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy