Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace



La source d’actualité très réputé la Sunday Times reporte que des négociations se déroulent entre Pary Gaming et le groupe autrichien géant des jeux d’argent en ligne Bwin -un accord qui serait d’une valeur estimée à 2 milliards de livres.

Des négociations de longue durée

Le journal a reporté ce weekend que les deux entreprises sont en négociations depuis l’été. Il est attendu que PartyGaming, dirigé par le PDG Jim Ryan, sera demandé de clarifier sa position avant l’ouverture du marché lundi matin.

Une année après ses débuts, Party Gaming a souffert énormément lorsque les Etats-Unis ont fait des jeux d’argent en ligne une pratique illégale. Des groupes, dont Party Gaming, ont du fermer leurs opérations américains et ont perdus énormément de revenu.

Un accord logique

"La spéculation concernant la consolidation du secteur de jeux en ligne sévit depuis plusieurs mois," indique le reportage du journal. "Un accord entre Party Gaming et Bwin semble logique étant donné l’ambition du premier de faire croître sa présence dans le marché des paris sportifs, un domaine où le group autrichien est particulièrement fort."

"PartyGaming, basé au Gibraltar, est tout particulièrement connu pour son service de poker et ses jeux casino. Il semble probable que si les deux entreprises peuvent se mettre d’accord, un accord serait structuré comme une fusion d’égaux."

Le Sunday Times cite un initié qui dit que les discussions sont en phase initiale et que ce n’était pas sûr qu’un accord aura lieu.

Le Times note également que d’autres groupes des jeux d’argent dont le 888 Holdings londonien et Sportingbet, ainsi que l’entreprise suédoise Unibet, ont examinés la possibilité d’un accord.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy