Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace



Si vous avez déjà pensé que des joueurs chanceux pourraient mener les casinos en ligne à la faillite, prenez le temps d’observer l’entreprise britannique Cryptologic Software. L’expression "à la faillite" est peut-être une exagération, mais le fait est que Cryptologic a des problèmes financiers - et les joueurs n’aident pas l’entreprise à s’en sortir.

Des grosses cagnottes un problème pour l’entreprise

Selon les résultats financiers du troisième trimestre de Cryptologic, les gains de cagnottes ont atteints un "niveau historique", ce qui a contribué à une chute des revenus de $0.6 millions pour le troisième trimestre, qui a connu une chute totale de $14 millions au troisième trimestre de 2008 à $9.6 millions au troisième trimestre de 2009. Les revenus du casino en ligne ont également connu une chute de 30% à $7.1 millions comparé au troisième trimestre de 2008.

Malgré ces chiffres décevants, que Cryptologic avait prévu lors du deuxième trimestre de 2009, les pertes générales ont été divisés par deux, de $6.7 millions en 2008 à $3.4 millions en 2009. Bien que la majorité de ces épargnes soient le résultat du désinvestissement de leur réseau de poker en ligne et les coûts opérationnels qui y sont associés, Cryptologic a des pertes de $2.7 millions pour ce qui est du revenu de poker, ceci malgré une migration au réseau de poker Boss. Mais la décision de réduire les coûts de poker a sauvé du revenu dont l’entreprise a désespérément besoin.

Pourquoi cette chute ?

Le PDG de l’entreprise, Brian Hadfield, a dit que même avec la chute de revenu, qu’il a attribué à la baisse du nombre de mises au mois d’août et à un délai dans le déploiement des nouveaux jeux aux casinos en ligne licenciés, la stratégie de Cryptologic produit des résultats tangibles et positifs. Dans seulement le troisième trimestre, Cryptologic a signé des accords de plusieurs années avec de grandes entreprises des jeux d’argent en ligne tels que BetSafe, ToteSport et VirginGames.

Un futur qui s’annonce bien

Avec un projet d’intégration de 80 nouveaux jeux de marques et des nouveaux licenciés d’ici 2010, dont les machines à sous exclusifs de DC Comics (Batman et Wonder Woman sont maintenant disponibles chez InterCasino), le revenu des jeux casino devrait continuer à augmenter. La statistique du troisième trimestre pour les jeux de marques était à $0.78 millions, une augmentation de $0.53 millions par rapport au deuxième trimestre et de $0.41 millions par rapport au premier trimestre.

Cette tendance, ainsi qu’un nombre croissant de joueurs et des coûts opérationnels réduits, dit Hadfield, sera la clé pour ramener Cryptologic à la profitabilité dans le futur proche.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy