Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace



C’est un fait que les jeux d’argent peuvent causer des problèmes, tout particulièrement chez les mineurs - dans les casinos réels et dans les casinos en ligne. Bien que les problèmes des jeux d’argent semblent être plus concentrés sur les casinos réels, dans le monde technologiquement avancé dans lequel nous vivons, où des collégiens portent des téléphones portables, les problèmes des mineurs qui jouent aux jeux du hasard sont en général plus concentrés sur l’internet et les casinos en ligne.

Mais que penser des étudiants universitaires qui, pour la plupart, sont d’âge légal pour parier en ligne mais qui, à cause de leur jeunesse, pourraient ne pas être assez mature pour parier dans un casino en ligne ou à une table de poker en ligne ? C’est une affaire délicate, c’est le cas de le dire, et c’est pour cela que la US Institute of Research on Gambling Disorders a développé la Task Force on College Gambling Policies.

La solution de la task force

Le rapport le plus récent de la task force recommande que les administrations des universités traitent l’abus des jeux d’argent comme un problème de santé, ce qui inclus le développement de politiques de santé pour la prévention et le traitement de l’abus des jeux d’argent chez les étudiants. De la même manière que les services de santé des universités fournissent des services de traitement et de prévention pour l’abus d’alcool, la task force fait appel aux universités pour qu’ils fassent la même chose pour les conduites de dépendances telles que les jeux du hasard.

Les difficultés de la question

La seule difficulté, auquel fait face la directrice de l’institut Christine Reilly, est que les informations sur la manière exacte dont les jeux d’argent en ligne affectent les étudiants universitaires ne sont pas complètes. La seule chose qui est su, grosso modo, est que les étudiants ont un accès à internet sans précédent, et que les opérateurs des jeux du hasard en ligne les ciblent en temps que clientèle.

De toute évidence, la réglementation gouvernementale, tout particulièrement aux Etats-Unis, serait d’une grande aide. Mais d’ici là, la task force dit que c’est aux universités de commencer à reconnaître qu’il s’agit d’un problème réel, et qu’ils mettent en œuvre le processus de création de politiques internes qui pourraient aider les étudiants universitaires, qui sont surement en train d’explorer un vaste champ de casinos en ligne, de salles de poker et de site où ils peuvent miser sur les sports.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy