Notre Numéro 1:

Tropezia Palace

Tropezia Palace



Casinos en ligne

L’ère des casinos virtuels a démarré il y a peu plus de 10 ans en 1996. Parmi les caractéristiques de ce marché, il est intéressant de noter que jusqu'à aujourd’hui les casinos terrestres ne comptent pas parmi les acteurs principaux. En effet l’essor du marché des casinos virtuels n’est pas venu de l’industrie du casino mais de celle du logiciel. Les casinos terrestres ont eu le réveil tardif, victimes de leur taille et de leurs avantages acquis d’une part, de leur inexpérience d’internet et du monde virtuel d’autre part.

 

C’est en fait l’ampleur de l’explosion des casinos virtuels qui leurs a donne l’électrochoc. Ainsi les grands casinotiers français tels que Barriere, Partouche et Tranchant n’en sont qu’à leur début dans une industrie qui génère déjà des centaines de millions d’euros de profit annuels. Il convient également de souligner que les problèmes posés par la législation sur le territoire français ne les ont pas encouragés à investir dans ce secteur.

 

Random Logic fut la première entreprise à développer un logiciel de casino en ligne d’envergure avec 888.com également connu sous le nom de casino on net. Ce casino fut lancé en mai 1997. Random Logic s’est développée sur un modèle d’intégration verticale. Ainsi elle possède son propre logiciel réservé à son seul casino en ligne ainsi que son agence d’advertising sur internet dont la partie opérationnelle est installée à Chypre. Random logic n’a pas opté pour un modèle de licensor comme c’est le cas de ses plus grands concurrents tels que Playtech et Microgaming. Elle a toutefois ajouté à sa panoplie Pacific Poker afin de compléter son offre tout en conservant un modèle propriétaire.

 

Casino-on-Net propose l’ensemble des jeux de casino traditionnels comme la roulette, le baccarat, le blackjack, les machines à sous, les vidéo pokers, qu’il est possible de pratiquer en mode réel ou en mode de démonstration gratuit. On estime qu’il a servi environ 13 millions d’amateurs à ce jour.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur
password
 

busy